Connaissez-vous la Danse-Bagarre ?

IMG_4392

On connaissait la Danse des mots ( JB-Mondino 1983), la Danse des Sept Voiles (Rita Hayworth dans SALOMÉ)….mais la Danse-Bagarre…

Nouveau concept inventé par Olivier Gondry pour diriger deux musiciens adeptes de danse certes, mais loin d’imaginer qu’on pouvait adapter la schizophrénie à ce point à une expression corporelle…C’est à peu près l’activité que nous avons pratiquée Sébastien et moi pendant toute la journée de tournage de notre clip « Détache »en octobre dernier !

Il était convenu que nous ne voulions pas d’un clip narratif, que l’image devait illustrer la musique dans le rythme et dans l’ambiance plus que dans son sens. Chaque plan à la LOMOKINO se tournait à quatre mains, autant vous dire que ce fût un travail collégial ! Les LOMOKINOS fonctionnent avec des pellicules photo, chaque plan demandant un certain nombre de tours de manivelles… Le réalisateur ne pouvait pas voir le rendu au moment du tournage, il fallait développer les pellicules pour cela ! Un gros travail de post-production attendait ensuite Olivier pour organiser la multitude de plans et d’angles de prises de vues.

Avec ce qu’il restait de pellicules nous avons pris nous-même des images en scooter et à pieds de Paris, le 13ème arrondissement et La Villette, pour avoir un côté plus urbain (gratte-ciels) et architectural de la ville. Et c’est avec cette kyrielle d’images qu’Olivier a réussi à donner une vie animée à notre chanson…

On a beaucoup aimé travailler avec lui, on ne savait pas trop ce qu’on tournait mais on savait que ce serait particulier, un peu fou, et unique !

Le résultat en images ici !

 

Valérie.

OH MON BATEAU OH OH OH…

Le 31 Janvier dernier a été pour nous comme une fin de cycle miraculeuse et le début d’un autre.

Tout a commencé un mois avant, quand nous apprenions que le concert était complet dans un endroit que nous voulions connaître depuis longtemps à force d’en entendre parler, « La Péniche » à Lille.

Comme quoi le bouche à oreille est un média qui fait encore ses preuves… Tout est dans les mots, le bouche à oreille induit une intimité, une passation de goût d’un individu à un autre porté par une ÉNERGIE qui s’appelle (prenez-moi pour une mystique si ça vous chante) l’ÉMOTION. Donc à force d’entendre parler de cet endroit et grâce à l’aide de personnes fidèles et motivées (Loïc je parle encore de toi !), nous finîmes par arriver à cette embarcation à quai pleine de promesses. Je ne vous cache pas que l’association de notre nom avec le mot COMPLET nous réchauffa le coeur en sortant du taxi.

Tu t’imagines qu’à l’intérieur ça va sentir bon le café, un feu de cheminée crépitera sous l’oeil accueillant de personnes bien intentionnées en vue d’ une soirée délicieuse…Tel fût le cas, vous vous en doutez, d’autant plus que nous avons joué pour la première fois certains titres à venir…enfin… On a tellement hâte de pouvoir jouer le nouvel album intégralement…

Le set commence par deux nouveaux titres, histoire de mettre tout le monde dans l’ambiance de notre futur album. Puis retour aux bases avec un mélange de titres du troisième album (Faux Mouvement) dont bien sûr la Madeleine « Je reviens », et du deuxième (Immobile) avant de rebondir sur d’autres nouveaux titres et de finir par un rappel « vintage » qui ravît les fans Hardcore d’Autour. Le set est un peu court j’en conviens, mais c’est pour mieux revenir d’ici quelques mois…avec plus de chansons de surcroît !

Je parlais plus haut d’une fin de cycle parce que hâte que ce mois de Janvier épouvantable se termine, même si la méthode du « On tourne une page » est artificielle elle n’en reste pas moins symbolique, et je remercie avec un grand R tous les acteurs de cette soirée, La Péniche, Loïc Berenguier, notre tourneur et les gens qui ont payé leur place pour venir écouter jouer un groupe qui a pu transmettre au mieux la musique qui l’habite. Le 31 Janvier 2015 sur cette péniche à Lille, il n’y avait que de l’amour et du partage, des sourires et la joie d’être présents.

Valérie