GOODBYE 2014 !

Bonjour à toutes et à tous,

Heureux de vous retrouver sur ce blog qui, il est vrai, est plus que silencieux depuis cet été. Nous allons tenter de refaire notre retard en vous faisant un résumé de ces derniers mois…Souvenez-vous, Juin, Francofolies de Montréal, où nous avons donné deux concerts, et sommes restés quelques jours sur place, histoire de faire connaissance avec Mile End par exemple, un des fameux quartiers de cette ville si charmante, si verte ! Ce séjour nous inspire ! À notre retour du Quebec, nous prenons la direction du Perche pour installer notre petite troupe au studio Le Hameau, et démarrer l’enregistrement de l’album. Avec Antoine Kerninon à la batterie, et Laurent Binder notre ingénieur son, nous retrouvons cette exaltation unique que nous offre l’intimité du studio. D’autant que cet endroit est un véritable havre de paix tenu par Solange et Sergeï, volontaires et passionnés, et qui, comme nous, se battent pour voir leurs rêves devenir réalité… N’est-ce pas rare de nos jours?

Les programmations électroniques qui servaient de bases aux rythmes des chansons, prennent alors naturellement un puissant nouveau souffle avec le jeu d’Antoine à la batterie. Le 6eme sens génial de Laurent pour la prise de son, incorpore la « lumière particulière » qui réside entre les murs de cet ancien moulin… Nous enchaînons avec les parties plus harmoniques, et profitons de la présence de synthétiseurs pur jus, Moog Voyager, The Rogue (…) pour les aficionados, que nous utilisons pour les basses et quelques atmosphères plus « planantes » …  Nous avions déjà enregistré la plupart des guitares et autres matières sonores auparavant; nous choisissons toutefois d’en rejouer quelques unes, profitant ainsi de la chaleur des fabuleux amplis et du son de la pièce, la « Room » comme disent parfois les ingénieurs, car pour tout vous dire, les amplis et la batterie sont installés dans un salon d’une l’élégance digne d’un cottage anglais, et cela s’entend si l’on prend le temps de l’écouter!  Croyez-moi!!  … Un savoureux Bourbon Sour en compagnie de nos hôtes pour ponctuer ces journées de labeur, et vous comprendrez combien il fût difficile de quitter Le Hameau le moment  venu…

Nous rentrons à Paris avec tous ces merveilleux sons qu’il va falloir organiser, monter, sélectionner, marier et puis surtout, auxquels il va falloir ajouter les voix! Laurent nous a prêté pour cela un curieux mais redoutable micro vintage, rescapé du temps jadis, qui a dû connaitre de magnifiques studios, accueillir peut-être un jour la voix d’une Diva célèbre qui sait, et qui brutalement se retrouve, sans ménagement aucun, planté au milieu d’un modeste couloir d’appartement, entre placards à chaussures et couvertures, histoire de faire un son mat pour les prises. Quand on y songe un peu… Après un gros boulot  de tri pendant un bon mois afin d’avancer au maximum ce qui servira de playback, le moment est enfin venu, et nous commençons à enregistrer les voix. L’exercice qui consiste à travailler chez soi, n’est pas dénué de surprises et d’obstacles divers… Quand on est en studio, on est devant le micro, on n’a a pas le choix. Beaucoup plus dur de s’y mettre, entre une machine de blanc et un chat affamé. Nous arrivons quand même à avancer, petit à petit, les doublages de voix, les harmonies; nous tentons des expériences, plus ou moins réussies; nous exploitons toutes les pistes… Parfois nous interrompons le processus. La musique vous apprend en cela l’humilité; savoir s’écarter pour mieux y revenir; certaines prises demandent beaucoup de temps, quand d’autres sont tout de suite là… Nous aboutissons finalement à la singularité que nous voulions entendre sur les voix et leur traitement sonore, peut-être plus évident à faire loin de l’effervescence d’un studio… Enfin, l’album est là… Tout est en boîte, direction le studio Gouverneur à Paris pour confier le mixage à Laurent Binder, nous sommes déjà en novembre…

Entre temps, nous partons à Montpellier pour une belle date dans le cadre d’un festival, et connaissons le bonheur de retourner au Rockstore après bien des années, salle chargée de tellement de souvenirs!! Une courte pause avant la rencontre avec Olivier Gondry, qui réalisera le premier clip…

L’excitation monte,  l’écoute enfin de l’album mixé de main de maitre par Laurent. Rarement cette étape souvent jugée très délicate (pour ne pas dire pénible) n’aura été aussi fluide. L’ultime étape du Mastering, qui offre le vernis final à la sonorité de l’album, est réalisé par Yves Roussel à Barcelone. Nous avons écouté  cet album des centaines de fois, nous en connaissons la moindre parcelle secrète, et pourtant la familiarité s’efface et fait place à une nouvelle lecture; nous redécouvrons cet album! Si si!! Est-ce vraiment nous qui avons réalisé tout ça? Nous aimons tout, ses qualités, ses défauts!! Et nous avons tellement, tellement hâte de partager tout cela, hâte de le faire voyager scène après scène, hâte…Et vous, prêts pour 2015 ?!

Valérie et Sébastien.

Publicités